La réglementation européenne sur les fluides frigorigènes change la donne.
Ce que vous devez savoir !

Actualités

Qu’est-ce que la réglementation F-GAZ II ?

La réglementation F-GAZ II vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre fluorés, tels que les hydrofluorocarbures (HFC), qui sont couramment utilisés dans les systèmes de

réfrigération et de climatisation. Adoptée dans le cadre de la politique européenne en matière de changement climatique, cette réglementation a un impact important sur les entreprises qui utilisent, manipulent, vendent ou installent des équipements contenant des gaz fluorés, tels que les réfrigérants.

En résumé, l’Europe veut :

  • Réduire drastiquement les quantités de F-gaz autorisées (-79% en 2030)
  • Interdire les F-gaz les plus nocifs pour le climat
  • Obliger à récupérer les fluides en fin de vie des équipements
  • Renforcer les contrôles pour traquer les fuites

Quels impacts sur votre entreprise ?

La réglementation F-GAZ II impose des

réductions progressives des quotas de gaz fluorés mis sur le marché, ce qui peut affecter l’approvisionnement en réfrigérants pour les équipements.

Les gaz de type HFC peuvent être utilisés

jusqu’à l’horizon 2030. Les entreprises devront ensuite s’orienter vers d’autres moyens de pérenniser leur production de froid (passage sur un fluide autorisé, changement de type d’installation).

Calendrier des interdictions des principaux gaz frigorigènes

L’eau glacée, alternative aux fluides frigorigènes. Nous avons la solution pour vos installations avec nos gammes de réseau à sertir.

L’eau glacée se positionne comme une alternative de choix aux fluides frigorigènes. En plus d’être respectueuse de l’environnement, elle permet un contrôle plus précis de la température dans les systèmes de refroidissement. Moins de risques, plus d’efficacité et un impact positif sur l’empreinte carbone.

  • Écologique : L’eau est un fluide frigorigène naturel qui ne contribue pas au réchauffement climatique. Contrairement aux fluides frigorigènes synthétiques, l’eau glacée n’a pas d’impact négatif sur la couche d’ozone et possède un potentiel de réchauffement global (PRG) nul.
  • Économique : L’eau est souvent moins coûteuse et plus abondante que de nombreux fluides frigorigènes. De plus, l’eau glacée peut être produite à partir de sources d’énergie renouvelable, ce qui réduit les coûts opérationnels et les émissions de carbone.
  • Efficace : L’eau a une capacité thermique élevée, ce qui lui permet de transporter efficacement la chaleur et de maintenir des températures stables. L’eau glacée peut donc être utilisée dans une variété d’applications de refroidissement, y compris la climatisation des bâtiments, les systèmes de réfrigération industrielle et les processus de production.