Le sertissage inox : La marque de fabrique d’Airbel

Le sertissage, une technique simple et efficace

Qu’est ce que le sertissage ?

Le sertissage est une opération d’assemblage définitif par déformation d’un raccord sur un tube. La déformation du raccord assure le maintien mécanique et l’étanchéité de l’assemblage grâce également aux joints EPDM. Cette étape doit être réalisée à l’aide d’une sertisseuse et de mors (ou chaîne/boucle) en profil M.

Les plus du sertissage :

– Technique rapide et simple
– Economique, gain de productivité et coût de maintenance réduit
– Grande résistance mécanique
– Sans danger, sans soudure
– Des utilisateurs protégés

 

Un mode opératoire en cinq étapes

1. La prise de mesure, l’étape essentielle

Pour la coupe des tubes il est préconisé l’utilisation de :

  • Coupe tube, pour tube à parois minces équipé d’une molette spéciale pour l’inox.
  • Coupe tube électrique équipé d’une molette spéciale inox.
  • Scie à métaux à denture fine spéciale inox.
  • Scie circulaire basse vitesse équipée de lame à denture fine spéciale inox

 

L’utilisation de scies refroidies par huile, de tronçonneuses, de meuleuses, de disqueuses, l’oxycoupage,… est totalement déconseillée

2. Ébavurer pour un travail propre et soigné

Avant d’emboîter le tube dans son raccord, s’assurer que le tube soit bien ébavuré et ébarber impérativement les extrémités.

Nota : une attention particulière doit être portée à la coupe des tubes 316L ou 304. Elle détermine la bonne qualité du réseau installé.

Les tubes peuvent être cintrés jusqu’à 180° pour les diamètres de 15 à 28 mm avec un outillage traditionnel de type REMS CURVO, ROTHENBERGER ROBEND 3000, VIRAX…

Au-delà de ces diamètres et pour des questions d’épaisseur, des machines très spécifiques doivent être employées en fonction des angles souhaités.

Le rayon de cintrage doit être égal à 3,5 fois le diamètre du tube (R=3,5d). Le cintrage à chaud des tubes en acier inoxydable est une méthode interdite.

Pour la rapidité des chantiers et leur précision : utiliser exclusivement des raccords coudés de la gamme SERTINOX et PRESSCLIM

3. Étalonner pour une prise de mesure sans défaut

Il est impératif de reporter la côte d’emboîture (e) à l’extrémité du tube à l’aide de l’étalonnage (jusqu’au diamètre 54).

Le non-respect de ces distances entraîne la fragilisation des assemblages et remet en cause l’application de la garantie.

4. Assembler pour donner vie aux réseaux

Au même titre que des Legos, l’assemblage du réseau se font très simplement.

Il suffit d’emboiter entre eux les tubes et raccord et de venir consolider le tout avec la pince à sertir.

5. Sertir pour consolider la structure

TECHNIQUES PAR DIAMÈTRE :

15 à 35 mm (mors)

Mettre en place les mors sur le raccord. S’assurer que le bourrelet du raccord est bien logé dans la gorge des mors et que ces derniers sont bien perpendiculaires à l’axe de l’assemblage tube/raccord.

Effectuer l’assemblage avec la sertisseuse automatique SHB3L, SHE2 ou SHB4L en respectant bien le cycle.

42 à 54 mm (boucle de sertissage) 

Mettre en place la chaîne type CSK sur le raccord. Une plaque détrompeur permet de respecter le sens de mise en place (un côté tube et un côté raccord).

Mettre en place l’adaptateur sur la sertisseuse

Griffer l’adaptateur (ou mors intermédiaire) sur les 2 axes de la chaîne.

Effectuer l’assemblage avec la sertisseuse automatique SHB3L, SHE2 ou SHB4L en respectant bien le cycle.

76 à 108 mm (boucle de sertissage)

Placer la chaîne de sertissage sur le raccord en prenant soin de positionner le guide coté extérieur du raccord.

Refermer la chaîne, positionner la sertisseuse automatique SHB100 ou SHB4L, accrocher les 2 axes de la chaîne avec le mors intermédiaire. Puis lancer le cycle de sertissage.